Publié le : 03 janvier 20224 mins de lecture

Le calendrier de l’Avent est né d’une coutume allemande. Il est destiné à faire patienter les petits jusqu’à la Nativité. Le premier calendrier de l’Avent mis en vente au grand public date de 1920. Il est composé de fenêtres ou de portes à ouvrir afin de découvrir des surprises. C’est une tradition qui fait écho à l’attente des chrétiens au moment de l’Avent, la nuit de Noël.

D’où vient le calendrier de l’Avent ?

Cette forme de calendrier vient d’Allemagne. Il était en effet de tradition au 19ème siècle, dans ce pays, d’offrir chaque matin des images mystiques aux enfants pendant les 24 ou 25 jours précédant Noël. Le premier à commercialiser un calendrier composé de petits dessins enluminés fixés sur un support en carton est Gerhard Lang (éditeur de livres médicaux à Munich), en 1908. Il faudra cependant attendre 1920 pour que soit mis en vente le premier calendrier de l’Avent comportant des petites fenêtres ou des portes à ouvrir.

Les années 1920 ont été une période faste pour les calendriers de l’Avent. Parmi ceux-ci, certains étaient fabriqués avec des blocs séparables à peindre, tandis que d’autres se présentaient comme un escabeau vers le ciel sur lequel un archange était déplacé chaque jour sur une marche plus haute. C’est également à cette époque que les calendriers de l’Avent laïques ont progressivement remplacé les calendriers religieux. Les premières surprises en chocolat derrière ces petites ouvertures sont apparues en 1958. Chacune de ces petites surprises doit être dégustée jour après jour. Le calendrier de l’Avent apprend aux enfants la patience.

Sa forme !

Le calendrier de l’Avent se présente généralement sous la forme d’une boîte en carton dans laquelle 24 ou 25 (plus rarement) portes ou fenêtres sont prédécoupées pour être ouvertes progressivement, une par jour. On peut ainsi prendre ce qu’il contient ou lire une phrase de l’Évangile.

Certains calendriers, plus proches du concept original, ne comportent pas systématiquement 24 jours mais un nombre de jours qui varie entre 22 et 28, selon le jour où tombe Noël (dont dépend la durée de l’Avent). Cependant, au XXIe siècle, les calendriers de l’Avent prennent des configurations diverses : boîtes plates en forme de maison, de sapin, de série de boîtes ; guirlandes de sacs, de chaussettes, de cornets ?

En Allemagne, les hôtels de ville sont souvent transformés en un gigantesque calendrier de l’Avent, où les fenêtres à chiffres jouent le rôle de compartiments, dévoilant progressivement des blasons ou des décorations animées. C’est le cas, par exemple, de la ville de Gengenbach, dans le Bade-Wurtemberg.

Un calendrier devenu un objet commercial !

La signification religieuse des surprises du calendrier de l’Avent s’est progressivement perdue, tout comme la signification religieuse de Noël. Le calendrier est devenu un produit marketing, un objet de consommation alimentant le grand commerce de Noël. Si vous ne voulez pas contribuer à cette débauche commerciale, et vu la mode du DIY (Do it yourself), vous pouvez concevoir votre propre calendrier de l’Avent et revenir au mythe en mettant, par exemple, des petites lettres de bonne action. C’est bien mieux que des chocolats et bien meilleur pour votre tour de taille, en plus d’être plus significatif. D’ailleurs, pourquoi ne pas profiter du calendrier de l’Avent pour recréer le lien familial/social, avec des bonnes œuvres les uns envers les autres ? C’est aussi cela la « vraie » magie de Noël.